Union Locale CGT

Villefranche / Beaujolais / Val de Saône

15 Juin 2024 Manifestation

Manifestation contre l’extrême droite le samedi 15 Juin à 10h00 place du Promenoir (ou de la Libération)

Slogans pour le 15 juin

 

  • Pas d’répit pour les racistes, action, action antifasciste !

 

  • « Siamo tutti Antifascisti »

 

  • On n’oublie pas, on pardonne pas, l’extrême droite ne passera pas.

 

  • Le fascisme c’est la gangrène, on l’élimine ou on en crève

 

  • Pas de fachos dans nos quartiers, Pas de quartiers pour les fachos

 

  • Pétain revient, t’as oublié tes chiens !

 

  • Contre le racisme, et la misère, la lutte sociale est nécessaire

 

  • Travailleurs unis contre l’extrême droite, tous ensemble on a les vaincra

 

  • La CGT contre le fascisme, debout debout pour l’humanisme !

 

  • L’extrême droite nous divise, la solidarité nous mobilise !

 

  • Derrière le fascisme se cache le capital, la lutte antifasciste est internationale

 

  • Le fascisme, n’est pas une option, Tous ensemble, nous le combattrons !

 

 

DISCOURS

11 Juin 2024 Après le choc des européennes les exigences sociales doivent être entendues !

Après le choc des européennes les exigences sociales doivent être entendues !

[Appel intersyndical] L’abstention et l’extrême droite ont atteint un record lors des élections européennes de ce 9 juin. Cette tendance est à l’œuvre dans toute l’Europe mais la France est le pays dans lequel les listes d’extrême droite font le score le plus élevé.

 

 

Appel commun CFDT – CGT – Unsa – FSU – Solidaires

 

Les organisations syndicales alertent depuis des années sur la crise sociale et démocratique qui traverse notre pays. 

Une politique qui tourne le dos au social et qui crée déclassement :

  • abandon de nos industries et de nos services publics, 
  • le passage en force contre la mobilisation historique contre la réforme des retraites, 
  • l’absence de perspectives de progrès et la banalisation des thèses racistes

constituent le terreau sur lequel l’extrême droite prospère.  

En décidant de dissoudre l’Assemblée nationale, et d’organiser des élections législatives en trois semaines, après les premiers départs en vacances et à la veille des Jeux Olympiques, le président de la République prend une lourde responsabilité.

Il faut un sursaut démocratique et social. À défaut, l’extrême droite arrivera au pouvoir. 

Nous l’avons vue à l’œuvre dans l’histoire et aujourd’hui en Italie ou en Argentine par exemple : 

  • austérité pour les salaires et les services publics, 
  • réformes constitutionnelles remettant en cause l’indépendance de la justice et le rôle des syndicats, 
  • attaques contre les droits des femmes et des personnes LGBTQIA+, 
  • remise en cause du droit à l’IVG, 
  • politiques racistes qui mettent en opposition les travailleuses et les travailleurs en fonction de leur religion, de leur couleur ou de leur nationalité. 

Nous connaissons ses votes en France comme en Europe, ils sont toujours défavorables aux travailleuses et aux travailleurs.  

Notre République et notre démocratie sont en danger

Il faut répondre à l’urgence sociale et environnementale et entendre les aspirations des travailleuses et des travailleurs et notamment :

  • Augmenter les salaires et les pensions ;
  • Revenir sur la réforme des retraites et sur celles de l’assurance chômage ;
  • Défendre nos services publics et en garantir l’accès à toutes et tous sans condition de nationalité et sur tout le territoire. Notre école, notre recherche, notre système de santé, de prise en charge de la dépendance, notre système de justice sont asphyxiés et ont besoin d’investissements massifs ;
  • Mettre fin à la verticalité du pouvoir en commençant par restaurer la démocratie sociale à tous les niveaux, entreprise, branche, territoire et interprofessionnel ;
  • Mettre en place des mesures de justice fiscale et notamment taxer les super profits, dividendes et rachats d’actions ;
  • Instaurer enfin l’égalité salariale et éradiquer les violences sexistes et sexuelles ;
  • Instaurer le droit à la régularisation pour tous les travailleurs et travailleuses étranger·es sur la base d’un certificat de travail ;
  • Relocaliser et transformer notre industrie pour répondre aux besoins sociaux en environnementaux en la protégeant du dumping social, fiscal et environnemental ;
  • Créer de nouveaux droits pour permettre aux travailleuses et aux travailleurs d’anticiper les transformations environnementales et de sécuriser leur emploi ; 

Dans l’immédiat, nous appelons le président de la République à la cohérence

L’Assemblée nationale est dissoute, les réformes doivent donc être interrompues étant donné qu’il n’y a plus aucun contrôle démocratique. Le gouvernement doit en particulier immédiatement renoncer à sa réforme de l’assurance chômage.

Nous appelons à manifester le plus largement possible ce week-end 15 et 16 juin pour porter la nécessité d’alternatives de progrès pour le monde du travail.

Après le choc des européennes les exigences sociales doivent être entendues ! | CGT

Face à l’extrême droite, le Front Populaire !

10 Juin 2024 Face à l’extrême droite, le Front Populaire !

 


Communiqué de presse

Face à l’extrême droite, le front populaire !

L’abstention et l’extrême droite ont atteint un record lors des élections européennes de ce 9 juin. Cette tendance est à l’œuvre dans toute l’Europe mais la France est le pays dans lequel les listes d’extrême droite font le score le plus élevé et progressent le plus.

C’est avec une énorme colère que la CGT accueille ces résultats alors qu’elle alerte, en vain, depuis des années. Emmanuel Macron en porte la première responsabilité. Il n’a cessé de banaliser le Rassemblement National, en reprenant ses thèses, et mène avec le patronat une politique sociale violente qui accrédite l’idée que la seule alternative serait l’extrême droite.

En décidant d’organiser des élections législatives en trois semaines à la veille des Jeux Olympiques et après les premiers départs en vacances, le président de la République joue, encore une fois, avec le feu, en faisant primer de petits calculs politiciens.

Nous ne le laisserons pas faire. Ni recul social, ni banalisation du racisme et de la xénophobie. Forte de son histoire, la CGT prend toutes ses responsabilités pour empêcher qu’à nouveau les travailleuses et les travailleurs ne soient enfermés dans une fausse alternative entre l’extrême droite et le néolibéralisme, dont les forces de l’argent seraient les plus grandes gagnantes.

Les résultats du 9 juin le démontrent. Sans sursaut immédiat, l’extrême droite arrivera au pouvoir. Notre République et notre démocratie sont en danger. Pour empêcher la catastrophe organisée par Emmanuel Macron et Marine Le Pen d’advenir, l’unité de la gauche est indispensable. Pour battre l’extrême droite, le monde du travail a besoin d’espoir et de perspectives en rupture avec la politique d’Emmanuel Macron. Il faut répondre à l’urgence sociale et environnementale, avec des propositions fortes pour augmenter les salaires et les pensions, défendre notre industrie et nos services publics et gagner le droit à la retraite à 60 ans. Un débat en profondeur doit être mené pour que les leçons soient vraiment tirées pour bâtir une alternative durable.

Quant au gouvernement, il doit immédiatement renoncer à sa réforme de l’assurance chômage et à toutes les contre-réformes en cours et notamment la réforme de la fonction publique.

La CGT appelle le monde du travail à se syndiquer, à s’organiser, à participer à toutes les initiatives de mobilisation contre l’extrême droite et contre la politique d’Emmanuel Macron, en commençant par l’appel des organisations de jeunesse à se rassembler dès ce lundi soir. La CGT appelle tous les travailleuses et travailleurs à prendre d’ores et déjà leurs dispositions pour pouvoir voter les 30 juin et 7 juillet prochains. Attachée à l’unité des salariés, la CGT échangera, ce soir, avec les autres organisations syndicales sur les possibilités d’actions communes et examinera toute proposition d’action unitaire.

Montreuil, le 10 juin 2024

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
   

07 Juin 2024 Manifestation Stop au massacre de civils à Rafah

Stop au massacre de civils à Rafah Manifestation vendredi 07 Juin 2024 18h Place de la Libération (Promenoir)

Depuis plusieurs jours, l’armée israélienne a encore franchi un cap en bombardant un camp de déplacés à Rafah. Les Gazaouis, à qui on avait imposé un exil du nord au sud de la bande, sont maintenant directement visés, et ce plusieurs fois depuis le week-end dernier. Tout ceci, dans le silence d’une partie de la communauté internationale.

 Pourtant, l’Etat français refuse toujours la reconnaissance de la Palestine.

Le collectif Palestine Villefranche 69 organise une manifestation ce vendredi 7 juin à 18h place du promenoir.

Nous invitons tous nos militant-e-s à participer à cette manifestation pour dire STOP au massacre de civils à Rafah!

Les exigences de la CGT sont claires :

· La cessation des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité tels que nommés par la Cour pénale internationale ;
· Le respect du droit international humanitaire ;
· Le cessez-le-feu immédiat et la levée du blocus de Gaza ;
· L’arrêt des bombardements et des déplacements forcés de la population ;
· La protection du peuple Palestinien à Gaza et en Cisjordanie ;
· La libération des otages Israéliens aux mains du Hamas ;
· La libération des prisonniers palestiniens détenus par milliers sans jugement en Israël ;
· L’arrêt du commerce avec les colonies illégalement implantées en Palestine occupée ;
· Des sanctions, dont la suspension de l’accord d’association entre l’Union européenne et Israël ;
· L’arrêt immédiat de toute coopération militaire avec Israël et de toute livraison d’armes ;
· Une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens

Stop au massacre de civils à Rafah

08 Mars 2024 Journée d’action, de sensibilisation et de mobilisation dédiée à la lutte pour les droits des femmes, l’égalité et la justice

Rassemblement ce vendredi 08 Mars à 15h40 place des Arts

8 mars 2024 Journée internationale de lutte

pour les droits de la femme

A Villefranche ,

*Les inégalités de salaires entre les femmes et les hommes correspondent en moyenne à près de 3 500€ de perte de pouvoir d’achat par an pour les femmes.

*Le taux de temps partiels pour les femmes est de 26% et 8% pour les hommes.

*Bas salaires + temps partiels aujourd’hui vont faire des retraites de misère pour les femmes dans quelques années.

*En ce début d’année 2024 près de 1800 femmes sont au chômage .

Ce vendredi 8 mars à Villefranche

 Rendez-vous à 15h40 Place des Arts

Pour conquérir l’égalité professionnelle :

–            Un travail égal pour un travail de valeur égale.

–            La fin des temps partiels subis.

–            La fin de la discrimination salariale et un réel déroulement de carrière.

–            Mettre un terme au sexisme et aux violences sexistes et sexuelles au travail et en dehors.

TOUTES et TOUS ENSEMBLE

CE 8 MARS 2024

05 Janvier 2024 Vœux de Sophie Binet

Vœux de Sophie Binet, Secrétaire générale de la CGT, pour la nouvelle année 2024

En 2023, la mobilisation contre la réforme des retraites a ramené le syndicalisme à sa place légitime, redonnant la voix aux travailleurs

Si Macron a imposé sa réforme par la force, ignorant le parlement, la rue et l’opinion, son mandat est maintenant entaché d’une grave faute politique et démocratique.

Pour détourner l’attention des questions sociales, il suit désormais l’agenda de l’extrême droite.

Cette tendance s’observe à l’échelle de la planète où les conflits armés se multiplient, les budgets militaires explosent. Aussi, la CGT tient à exprimer sa solidarité avec les peuples ukrainiens et Palestiniens actuellement sous les bombes.

Nous ne laisserons pas faire.

Les mots liberté, égalité et fraternité ne sont pas là pour décorer nos mairies.

La loi sur l’immigration rompt avec les principes républicains, instaurant la préférence nationale et remettant en cause le droit du sol, stigmatisant les étrangers et occultant leur contribution essentielle.

Les héros de la première ligne pendant la pandémie sont maintenant présentés comme des délinquants, une injustice que la CGT refuse d’accepter. La CGT combattra toujours le racisme et l’antisémitisme.

L’année 2024 sera donc celle de la résistance contre l’extrême droite et le pouvoir de l’argent. 

Tout en polluant le plus, les plus riches bloquent toute transformation environnementale pour préserver leurs privilèges.

Ouvrir de nouvelles perspectives en s’organisant

Alors que cette année, le programme national de la résistance fête ses 80 ans, la CGT encourage à s’organiser pour répondre au défi environnemental et construire une société plus juste.

Des perspectives qui appellent à s’organiser avec la CGT pour reprendre le contrôle sur le travail et les conditions de vie.

D’Eurotunnel à Onet en passant par Grand Frais, Vertbaudet, ST Microelectronics, la grand hôtel du Carlton…Ces luttes ont permis de gagner des augmentations de salaires mais aussi et surtout de gagner la dignité et la solidarité sur nos lieux de travail.

« Producteurs, sauvons-nous nous-mêmes » dit la chanson. En 2024, soufflons nous-mêmes notre forge, soyons tout.

En 2024, la CGT souhaite une année de paix, de justice, de solidarité et de lutte pour transformer le travail et atteindre un monde plus juste.

Les vœux de Sophie Binet