Union Locale CGT

Villefranche / Beaujolais / Val de Saône

EHPAD : Communiqué de Presse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
MOBILISATION INÉDITE ET MASSIVE DANS LES EHPAD

Plus de 1000 manifestants à Lyon, 250 à Villefranche, 80 établissements en grève dans le département du Rhône. De plus, des actions, des rassemblements ont eu lieu dans plusieurs maisons de retraite.

Dans la manifestation intersyndicale, les salariés de toutes catégories, y compris des directions, les familles…. sont descendus dans la rue pour dénoncer l’inexcusable, l’incompréhensible et volontaire abandon dans lesquels le gouvernement laisse les personnes âgées vulnérables.

Madame Buzin ministre de la santé, le gouvernement et le président de la République semblent rester sourds et emprunts de mépris envers les professionnels épuisés et la mise en danger de nos ainés. Les annonces du gouvernement qui propose 50 millions rapportés aux 557 648 lits en EHPAD, donc 89 euros par résident par an, sont insignifiantes dans un pays riche. C’est indigne au regard des cadeaux fiscaux faits aux grandes fortunes, et aux exonérations de cotisations sociales faites au patronat, ces mesures-là représentent des dizaines de milliards.

Il est insupportable que des grands groupes privés fassent de l’argent, l’or gris, sur les familles en facturant jusqu’à 3500 euros par mois la prise en charge des personnes vulnérables, et de plus sont privilégiés par les dotations d’argent public.

Fini les belles paroles, la CGT et les salarié(e)s exigent des actes à la hauteur des enjeux et du respect des personnes âgées en détresse. Conformément au plan grand âge et dépendance il faut tout de suite renforcer le personnel des EHPAD à hauteur de 1 pour 1 personne accueillie ce qui coûterait 8 milliards d’euros, il faut de suite rendre attractifs les métiers des EHPAD en les revalorisant cela représente 3 milliards d’Euros. Oui dans l’urgence il faut 11 milliards pour un minimum de dignité et pas des discours…. IL faut interdire de faire du profit sur la détresse.

Sans dispositions rapides et concrètes, la mobilisation aura des suites.

Pour la CGT, avec d’autres nous mettons en débat un tout autre projet de société ou la Sécurité Sociale doit prendre en charge les citoyens à 100%, de la naissance à la mort, sans reste à charge pour les familles.

La maltraitance institutionnelle, ce n’est plus possible ni acceptable. Ne fermons plus les yeux.

La CGT appelle la population à ne pas cautionner par le silence, à se faire entendre pour faire cesser ce scandale.

CGT santé et Action Sociale 69
Contacts :
Bruno Maldonado 06 72 93 56 06
Annie Lucchetti 04 78 60 09 57
Marc Auray 06 33 27 91 93

GHT Nord Beaujolais Dombes : Un simulacre de dialogue social !

Commentaire de la conférence du dialogue social du 5/12/2017

GHT Nord Beaujolais Dombes

La CGT est au cœur du dialogue social, curieusement nous avons eu droit à un dialogue de sourd.

Les questions posées par notre organisation ne sont parait il « pas les bonnes »…

En effet il n’est pas important de savoir si un professionnel pouvant travailler d’un établissement du GHT  à l’autre  verra ses frais kilométriques indemnisés  ( suivant le décret en vigueur) ou non en fonction d’ un texte qui selon la direction du GHT ferait référence. Nous attendons d’en avoir connaissance, la direction se proposant de nous le fournir.

Comme il est impossible de comparer l’incomparable, lorsqu’il s’agit de savoir si la dotation en personnel dans les Ehpad correspond aux besoins (grille GIR). La convention tripartie ayant ses limites nous dit-on…

Et puis pour cela parait-il aussi, il y a les CTE et Bilans Sociaux. Le comble de l’ironie c’est qu’aucun établissement ne veut communiquer sur le nombre des personnels présents, sur les types de contrat (CDD-CDI privé/ public).

On nous a vendu le GHT comme attractif, pour autant des manques en personnels existe partout, les plannings sont constamment revus, les personnels rappelés.

La CGT s’insurge contre la montée en puissance du pouvoir économique au sein de la santé, comme elle s’interroge sur des excédents réalisés dans des établissements. Depuis quand le service de santé public  doit-il faire des bénéfices et sur le dos de qui ou au profit de qui ?

Après une redite du projet de soin et du plan d’action médical de territoire, où nous percevons quelques tensions avec la psychiatrie ( c’est nettement moins lucratif), nous apprenons incidemment que  des conventions avec le secteur de la santé privé ont été signées ou dans l’attente. Ainsi nous ont rejoint depuis septembre 2017 l’hôpital privé de  l’Arbresle, Korian le château de Gleteins, le C.M de Bayère. En 2018 le centre L.Bérard et plus tard si les discussions évoluent la polyclinique du Beaujolais.

Une ombre au tableau cependant, l’Ehpad de Villars les Dombes qui selon notre présidente du GHT aurait le défaut de ne pas avoir assez de lits (85 seulement) et de n’être ainsi pas assez attractif c’est-à-dire rentable.

La CGT rappelle qu’elle est contre la casse du service de santé public et qu’elle est pour la Sécurité Sociale.

ACTUALITÉS PSYCHIATRIQUES DU RHÔNE

Actualités psychiatriques du Rhône et de l’hôpital psychiatrique Le Vinatier depuis 2015

Le Centre Hospitalier du Vinatier est l’un des plus grands hôpitaux psychiatriques de France.A l’est de Lyon, ville connue pour son sens du secret mais aussi son sérieux, on a longtemps cru que « au Vinatier tout de même, c’est bien géré ». Mais les fleurons ne sont plus ce qu’ils étaient.

L’abcès est crevé, aujourd’hui rien ne va plus, et les restrictions accumulées ont abouti, en 2015, à une situation intenable, au Vinatier comme dans les 2 autres hôpitaux publics et assimilé du département (St-Jean-de-Dieu au Sud, Saint-Cyr au Mont-d’Or au nord).

Lire la Suite

LE SOCIAL : LES ACTEURS SOCIAUX EN DANGER !

APPEL A LA MOBILISATION  DE TOUS LES ACTEURS SOCIAUX !

 ASSEMBLEE GENERALE : LA RFF POUR TOUS !

 Mercredi 6 décembre à 12h00 en AMPHI

A l’ARFRIPS, 10 Impasse Pierre Baizet 69009

 Garantir nos formations,  c’est garantir l’avenir et la qualité du secteur médico-social…

Début septembre 2017, la préfecture de la région Auvergne-Rhône-Alpes a communiqué aux agences pôle-emploi la nouvelle liste des métiers en tension. La profession d’éducateur spécialisé/moniteur éducateur n’y figure plus. Cette décision est très lourde de conséquences pour nous, étudiants en première année depuis le début le 11 septembre 2017. Un grand nombre se sont vu refuser leur demande de Rémunération de Fin de Formation par pôle-emploi en raison de la fin de mise « en tension » de la profession.

 SOLIDAIRES POUR LES MÊMES DROITS